La vie associative d’après guerre

 
A la sortie de la guerre 39-45 la vie associative est très réduite, on l’imagine.
La Fanfare des XIX, conduite par M Emile Bristhuile puis, plus tard par Mr Henri Bailly, est de toutes les cérémonies commémoratives au Monument aux Morts.
Elle se produit aussi lors de moments festifs : fête du village, défilé aux lampions le soir
du 13 juillet, concert du 14 juillet et autres
Après l’occupation et les restrictions, la Libération : enfin les distractions, enfin les loisirs.
Dès 1946, M et Mme Bonsant, instituteurs, préparent les enfants des écoles à jouer plusieurs petites pièces de théâtre.
La représentation connaitra un grand succès.
La même année, M Viret Raymond et M Bonsant fondent le FOYER RURAL
M Bonsant est le Président, jusqu’au début des années 50, M Viret le Secrétaire.
Le but est de favoriser les échanges, créer de l’animation et du lien social.
Il est inauguré officiellement par le Sous-Préfet de Vitry-le-François, Mr Jean-Pierre Ordioni le 20 Juillet 1947.
Une cérémonie au Monument aux Morts sera suivie l’après- midi et le soir d’une Kermesse au terrain de sports.
Les locaux  prêtés par la mairie sont situés dans la maison jouxtant la salle des fêtes.
Au rez-de-chaussée, la salle de ping-pong, très fréquentée, à l’étage, une bibliothèque.
Dès lors, Monsieur Viret prendra l’initiative d’organiser chaque année des distractions et loisirs très variés.
- Bals masqués.
Ils ont lieu dans la salle des fêtes, décorée par des tableaux, peints par M  Winckler.
Les costumes sont loués à Saint-Dizier.
Un grand nombre de personnes se déguisent.
Un orchestre réputé de Châlons-sur-Marne donne le bal le 2 mars 1947.
Devant ce grand succès il réédite en 1948.
Les costumes sont loués à Nevers. M et Mme Bonsant participent.
- Kermesse - Fête d’été   (1947, 1955)
Au terrain de sports, des stands sont disposés autour d’un parquet démontable, sur lequel on pourra assister à des spectacles de ballets, concerts, démonstration de judo et DANSER  
En 1955 un match de basket y sera joué par les « Ruralettes » équipe féminine du Foyer rural, entraînée par Mr Degenne.
Bien sûr la fête se termine par un bal de nuit, seulement interrompu par un feu d’artifice.
- Cavalcade  19 et 26 mars 1950
Des chars fleuris, tirés par des tracteurs, sillonnent les rues du village et vont même dans d’autres villages du Canton.
Bien sûr tout cela ne peut se réaliser sans l’aide des habitants d’Heiltz-le-Maurupt et de sa jeunesse très participative.
- Film du Canton
Ces différentes activités feront l’objet d’un film  réalisé par un cinéaste professionnel,
M  Manzagol.
La bobine de ce film, tourné en 16 mm et d’une durée de 45 minutes environ a malheureusement disparu.
- Cinéma
L’hiver, équipé d’un projecteur trépied 16mm, il présente le samedi soir les grands films d’époque avec  leurs acteurs et actrices célèbres : Pierre Blanchard, Louis Jouvet, Pierre Fresnay, Raimu, Fernandel, Michel Simon, Michèle Morgan, Arletty  pour ne citer qu’eux.
Il est équipé aussi de l’indispensable colleuse !  Les pellicules se cassent parfois pendant la projection entrainant des Hooooo de surprise !
Il se rend également le soir dans plusieurs villages du canton (Bassu, Vanault le Chatel …)
- Voyages organisés
Il fait appel à une société de transport de Châlons-sur-Marne.
En 1947, un car sera rempli pour une journée de visite de cave à Reims.
En1948, trois cars à destination de Luxembourg et visite des grottes de Han.
Devant ce succès, chaque année, un voyage de plusieurs jours est organisé et ainsi proposé aux habitants du village et villages alentours.
Citons pour mémoire :
Suisse, Saut du Doubs, Alpes, Auvergne, Carnaval de Nice, Côte d’Azur, Gorges du Tarn,  Hollande, et même une escale à Paris avec spectacle aux Folies Bergères.
Le dernier voyage organisé aura lieu en 1958, dans les Pyrénées (Lourdes, Biarritz).
De 1946 à 1964, soutenu par son épouse, il a assuré l’animation du Foyer Rural et contribué à redonner vie au village après ces années noires.
Ingénieur des Travaux Publics de l’Etat, il est affecté à Heiltz-le-Maurupt l’été 1929.
Il a présidé la Fédération départementale des Foyers ruraux et pour son action il a reçu la médaille de la Jeunesse et des Sports.
Il a également été Délégué départemental de l’Education Nationale  et a reçu les Palmes académiques.
En 1978, à l’occasion de leurs Noces d’Or, Monsieur et Madame Viret sont reçus à la Mairie par Monsieur Mauret, Maire d’Heiltz-le-Maurupt et la municipalité
Jusque 1984 année de son décès, lui et son épouse seront  assidus aux réunions et repas des Anciens.
Par son action et son dévouement, Monsieur Viret a sans doute ouvert la voie aux Associations qui, aujourd’hui, contribuent à la vie sociale de ce  charmant village, mon village.

Texte et Crédit photos: Jean Viret (Reproduction interdite)